La démarche prospective appliquée à la géographie scolaire
Entrez un sous-titre ici


Backcasting ou forecasting : quel scénario de prospective choisir?

        

Le backcasting ou analyse rétrospective normative

Le backcasting est une réflexion qui permet de développer une stratégie à partir d'un idéal à atteindre. Il faut imaginer être déjà dans l'avenir et se retourner. Le regard porte alors sur le chemin parcouru. Il remonte ainsi le temps jusqu'à aujourd'hui pour identifier les choix à opérer qui permettront d'arriver là où l'acteur le souhaite.

Exemple : A partir de la situation d'un territoire en 2040, les principales questions à se poser sont au nombre de deux. Comment en sommes-nous arriver là? Comment arriver à une autre situation (souhaitée par l'acteur) en 2040 en remontant le temps jusqu'à aujourd'hui?


Le forecasting ou analyse de prévision stratégique

En aménagement du territoire, le forecasting imagine tout ce que l'on peut attendre raisonnablement d'un projet et ce qui peut advenir. Il prolonge les tendances et cherche les moyens de les infléchir, de les encourager ou de rompre avec elles. Le regard est dans le présent et cherche sa voie.

Exemple : A partir de la situation d'un territoire aujourd'hui, les principales questions à se poser sont au nombre de trois. Comment vont évoluer les phénomènes? Lesquels poseront problème? Comment les réduire de manière raisonnable et réaliste?


L'enseignant peut choisir son scénario pédagogique (backcasting ou forecasting). Il peut aussi laisser aux élèves le choix du scénario : situation A en 2040 ou situation B aujourd'hui.


Source : https://www.pays-de-la-loire.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/MenP_glossaire_aout2012-4.pdf

La prospective territoriale

Le thème 2 de géographie "Pourquoi et comment aménager la France?" de Troisième invite à mettre en oeuvre une démarche de prospective territoriale avec les élèves.


Qu'est-ce que la prospective?

Le terme est inventé par Gaston Berger (1896-1960) pour qualifier les recherches sur l'avenir possible. «Demain ne sera pas comme hier. il sera nouveau et il dépendra de nous. Il est moins à découvrir qu'à inventer.» La prospective lui survit sous la forme d'un processus créatif, pluridisciplinaire, participatif, impliquant les parties prenantes, organisé à différents niveaux (de l'infradépartemental à l'international), qui pense l'homme, son environnement, l'organisation de la société et rompt avec l'habitude de subir l'avenir sans l'anticiper ou le préparer.

La démarche prospective désigne l'apprentissage en marchant, chemin faisant. Elle a aussi la capacité d'introduire des ruptures dans les tendances passées et les représentations.


La prospective territoriale : démarche normative et participative

La prospective territoriale s'appuie sur deux formes principales de prospective : la prospective normative et la prospective participative.

La prospective normative a pour objectif de définir une vision d'avenir commune aux acteurs locaux. Celle-ci doit ensuite servir de cadre général, de référence, pour mettre en œuvre le changement, à tous les niveaux. Elle produit plutôt de grandes orientations stratégiques que des objectifs concrets clairement définis. Elle interroge davantage sur les finalités que sur les moyens, sa cible étant l'introduction du changement dans les pratiques - l'horizon recule lorsqu'on avance. Elle est donc généralement suivie d'une planification ou d'une programmation qui vont, elles, porter exclusivement sur les objectifs et les moyens.

La prospective participative ne recherche pas le résultat dans les contenus de la réflexion mais dans le processus lui-même. Car elle vise à mettre en mouvement le territoire par la concertation, le débat public, l'intelligence collective, etc. Elle se focalise donc sur la mobilisation, la participation, l'animation des échanges, l'implication des acteurs. Elle est le produit des années 90, moment où émerge la notion de gouvernance, la démocratie délibérative.

La prospective territoriale appliquée à la géographie scolaire privilégie de croiser la prospective normative et la prospective participative.


Source : https://www.pays-de-la-loire.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/MenP_glossaire_aout2012-4.pdf